Blogosphère, Confidences, Deuil périnatal, Mon ange

Pourquoi je blogue (encore)…

Parfois, je me demande pourquoi je blogue. Ce que cela m’apporte encore, et ce que j’apporte également aux quelques lecteurs qui me suivent. Et puis survient le message, qui me fait comprendre pourquoi je continue.

Quand j’ai écrit les premières lignes de Dans chaque petite chose il y a un ange c’était avant tout pour parler de mon premier fils, celui qui a fait de moi une maman, mais dans le rôle le plus difficile que j’aie eu à tenir. La maman d’un enfant qui ne sera jamais parmi nous physiquement, qui ne fera jamais ses premiers pas, qui n’entrera pas à la maternelle, qui n’aura pas de copains ni de gouter d’anniversaire. Je me suis confiée sur beaucoup de sujet le concernant et à chaque fois vos retours, vos commentaires m’ont fait chaud au coeur. Et quelques fois, vous m’avez dit que mon blog vous avait aidés, vous qui traversiez le même drame. La semaine dernière, j’ai reçu le message d’une maman qui a perdu son premier enfant l’année dernière et qui attend aujourd’hui un bébé espoir. Son commentaire m’a beaucoup touchée car, comme à chaque fois, il m’a renvoyé à mon propre malheur mais il m’a aussi permis de voir comme nous avions avancé depuis le décès d’Ilian.

J’étais un peu dans une sorte de questionnement sur la suite à donner au blog ces derniers temps. Il a évolué avec les années, le sujet de départ a laissé la place à tout un tas de rubriques, de billets qui n’ont plus rien à voir mais qui me plaisent tout autant, sinon il est évident que je n’écrirais pas. Le blog m’a offert de belles amitiés, avec la rencontre de personnes formidables avec qui j’ai ri et pleuré. Il couvre de cadeaux ma famille, parents et enfants ont eu tout le loisir de tester jeux, livres, nourriture, vêtements et j’en passe. Il m’a fait voyager et découvrir les voyages de presse et tout ce que cela a de grisant. Il me permet de vivre des expériences étonnantes. Il m’ouvre l’esprit par des échanges et une remise en question régulière en matière de consommation, de pensées et d’expression. Il est un moyen de communication parfait pour vous faire rire, mon sens de l’humour le bénit régulièrement d’être là pour placer tel ou tel tweet qui m’a plu. Il me prend du temps aussi, mais c’est du temps bien occupé que je n’estime pas perdu. Bloguer c’est mon loisirs du soir, quand les enfants sont couchés et que je suis seule à la maison parce que mon mari travaille. Bloguer c’est partager avec vous mon quotidien, ma vie et j’aime toujours autant ça.

Alors je vais continuer. Et Audrey, je voudrais te remercier d’avoir rallumé une petite flamme qui commençait à faiblir. Je voudrais te rassurer, te dire que tout va bien aller mais tu sais comme moi que c’est quelque chose qu’on ne pourra plus jamais dire, à personne. Je suis là, si tu as besoin de parler. Je te souhaite une belle grossesse espoir et je t’assure que mon blog, ma petite maison numérique, est aussi ta maison où tu pourras me parler de ton Ange autant que tu le souhaites.

8 thoughts on “Pourquoi je blogue (encore)…

  1. Bravo pour ce sujet oh tellement d’actualité ! A un moment où on prédit « la mort du blog » à cause des plateformes telles qu’Instagram, je suis si heureuse que tu abordes cette question qui peut aussi concerner toutes les mamans blogueuses. Sans compter le triste deuil d’un enfant qui hélas concerne un certain nombre de parents autour de moi. Continue de nous émouvoir et de nous raconter, on adore. Longue vie à ton blog!

  2. Je lis souvent ton blog, tu te souviens j’étais venue mettre des commentaires sur ton article sur la grossesse espoir il y a 2 mois environ. Moi aussi j’attends un bébé espoir, nous avons depuis été rassurés. C’est un petit garçon a priori bien en forme. Pour fin mai. Je vis cette grossesse espoir comme je peux, avec des hauts des bas. Ton blog me fait du bien, me donne de l’espoir. On peut vivre, avancer, être heureuse, aimer fort ses autres enfants, même si le bébé envolé nous manque cruellement. Alors merci, et surtout continue !

    1. Merci Julie, je pense souvent à toi et à ta grossesse espoir. C’est un soulagement quand on commence à l’apprécier à sa juste valeur, profite en autant que tu peux. Sens tu la force qu’il t’envoie, la confiance qu’il met en toi ? J’étais épatée de ressentir ça pendant mes deux grossesses espoirs. Je t’embrasse, à bientôt. <3

  3. Encore une fois j ai pleuré en te lisant! Dis donc faudrait pas que ça devienne une habitude! Je plaisante bien sûr et je suis vraiment touchée par ce post et la connexion qui s est créée entre nous par écran interposés. Je trouve ça dingue! En effet, tu dois continuer à écrire et témoigner que la vie peut être belle après la perte d un enfant! Ton blog est un message d espoir et nous aide à traverser ces moments difficiles. J aimerai avoir un jour la force que tu as pour parler de mon petit ange et apporter un peu de réconfort aux mamanges qui essayent de progresser dans un brouillard que si peu de personnes peuvent appréhender. Je t embrasse et te remercie encore pour ton precieux soutien.

    1. Désolée pour les larmes 🙂 Le meilleur soutien que j’avais reçu à l’époque venait du net et d’une autre maman qui avait perdu son bébé peu de temps après nous. Nous sommes maintenant de vrais amis, on se voit régulièrement. Si un jour tu te sens de parler de lui, de raconter son histoire, si ça peut te faire du bien n’hésite pas à m’en parler, je serais très heureuse de te laisser la place de faire cela dans un billet. Grosses bises et à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *