La vie de chez nous

La regla de los cuatro regalos*

* La règle des quatre cadeaux

Noël, c’était hier. Que les enfants aient ouvert les cadeaux le 24 au soir ou le 25 au petit matin, une chose est sûre, la joie aura inondé leurs petits visages, l’excitation également quand ils auront découvert, émerveillés,les paquets au pied du sapin. La déception peut être, quand ils se seront rendus compte qu’un des cadeaux qu’ils avaient demandé ne se trouvait pas parmi les présents. J’espère que ces instants auront été heureux pour tout le monde.

Depuis deux ans maintenant, nous avons changé notre façon de faire. Terminée l’overdose de cadeaux sous le sapin, des jouets avec lesquels les enfants ont très peu joué parfois, des idées cadeaux qui n’étaient finalement pas les bonnes, des cadeaux de Noël ajoutés à la tonne qu’ils avaient déjà reçu pour leurs anniversaires, des jouets tellement nombreux qu’on ne sait plus où les ranger… Et au final, on le sait très bien, ils jouent toujours avec les mêmes choses. Cette année ils auront eu chacun six ou sept cadeaux en comptant tous les cadeaux offerts par nous et la famille. Et c’est très bien ainsi.

Je vous raconte tout cela car c’était justement l’objet d’un échange avec Natalia, ma formatrice en espagnol. J’ai la chance de suivre une formation en langue et après avoir fait de l’anglais l’an passé, cette année je fais de l’espagnol. C’est un vrai plaisir de travailler et d’apprendre en discutant de sujets professionnels mais également du quotidien de parents. Nous parlions de Noël et des cadeaux et Natalia avait lu un article sur le sujet et en le lisant ça a fait tilt en moi. J’avais devant les yeux la preuve par écrit qu’il fallait changer les choses. Voici l’article en question. Bon il est en espagnol, assez facile à comprendre mais je vais quand même vous traduire les points principaux car il est vraiment très intéressant.


Trop de jouets anesthésient les enfants ! À chaque Noël, c’est pareil, les enfants, excités, découvrent au pied du sapin les paquets qu’ils ouvriront frénétiquement, les uns après les autres. D’après une étude, 80% des enfants espagnols reçoivent cinq cadeaux ou plus et que beaucoup en reçoivent dix fois plus qu’il n’en faut. La société de consommation des années passées est la grande responsable alors qu’il est évident qu’offrir beaucoup trop de cadeaux est contre-productif.

Une tendance dangereuse pour le développement émotionnel de l’enfant émerge, elle porte même le nom du « Syndrome de l’enfant hyper-gâté ». Les parents essayeraient de compenser par les jouets le temps qu’ils ne passent pas avec leurs enfants. Le résultat est une anesthésie émotionnelle. Les enfants sont hyper-stimulés par l’ouverture de tous ces paquets, ils ne profitent pas des jouets et passent au suivant. Ils ne peuvent pas se concentrer sur un jouet en particulier. Ils deviennent ensuite habitués à recevoir beaucoup de cadeaux et perdent toute l’illusion et la joie de l’ouverture d’un cadeau en particulier. Quand les enfants reçoivent tout ce qu’ils ont demandé, ils n’arrivent plus à gérer la frustration de ne pas avoir ce qu’on veut tout le temps, alors que c’est un sentiment avec lequel il faut apprendre à vivre dès l’enfance. L’excès de jeux et jouets provoque l’ennui et la perte de l’imaginaire. Et nous savons que les enfants jouent bien souvent avec des objets du quotidien qui ne sont pas des jouets au sens propre mais que le deviennent grâce à leur imagination. Enfin, il y a une perte des valeurs qui se crée quand les enfants reçoivent trop de choses, sans avoir conscience de l’effort que cela a pu demander aux parents.

C’est pour contrer tous les aspects négatifs des enfants hyper-gâtés  que de nombreuses personnes suivent maintenant la règle des quatre cadeaux.

  1. Un cadeau utile : des vêtements, un casque de vélo, des chaussures…
  2. Un livre
  3. Un cadeau que l’enfant désire vraiment
  4. Un cadeau dont l’enfant a vraiment besoin

Les fêtes de fin d’année sont le temps de la joie et du rêve, le moment parfait pour enseigner à nos enfants des valeurs telles que le partage et la générosité. Et pour surtout passer du temps ensemble. Car il n’y a rien de plus précieux que le temps qui formera les souvenirs qu’ils garderont en mémoire.

4 thoughts on “La regla de los cuatro regalos*

  1. J’étais un peu partie avec cette idée de faire moins et puis comme chaque année, j’ai un peu craqué… Au final je les ai trouvés un peu blasés sur le moment même s’il y a des cadeaux qui leur ont fait vraiment plaisir. Argh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *