Jeux et jouets, Test produits

Gym Animo, bouger en s’amusant ! [Mes jouets préférés]

Me voici de retour pour partager avec vous un jeu qui a beaucoup de succès à la maison. Si vous suivez ce blog assidument (ce que j’espère) vous connaissez ce rendez-vous. Le premier et troisième mardi du mois, sur une idée de Poupette World, nous vous parlons des jeux et jouets que nos enfants aiment beaucoup. Vous retrouverez en fin de billet les liens vers les différents articles du jour publiés chez les blogueuses qui y participent.

Et c’est avec beaucoup de plaisir que je vais vous parler de Gym Animo, un jeu Bioviva que nous avons eu la chance de tester cet été. Bioviva, c’est un peu la référence en jeu éducatifs à portée écologique. Nous en avons essayé plusieurs et ce sont à chaque des jeux qui font plaisir aux enfants, qui les occupent beaucoup par période. Ils les oublient quelques temps et les retrouvent ensuite avec joie comme s’ils les découvraient à nouveau. (Bioviva le jeu, Je touche, Je sens, Défi nature, Défi nature).

Revenons à Gym Animo. C’est le jeu qui a la bougeotte ! Élaboré avec une psycho-motricienne, Gym Animo propose aux enfants de se glisser dans la peau de petits animaux pour réaliser épreuves et postures. Les enfants sont également conviés à élever une tour en empilant des pièces en bois : un bon moyen de développer, en parallèle de la motricité globale, la motricité fine. Le but du jeu est de franchir la ligne d’arrivée en premier.  L’objectif n’est pas de réaliser parfaitement les épreuves mais de les exécuter au mieux. Il n’est pas question de mettre en compétition les enfants mais d’encourager la bienveillance et le partage.

La première étape est la mise en place du jeu. Les enfants participent déjà en allant chercher un ou plusieurs doudous, des coussins et une balle. On choisit ensemble un espace dégagé (on pourra utiliser un tapis ou un drap en extérieur) et une aire de jeu, que l’on matérialisera par une ligne de départ et une ligne d’arrivée. La distance entre les deux doit faire entre 5 et 10 mètres. On déplie ensuite le plateau et on monte une petite tour avec 4 pièces en bois. Le dés est près à être lancé, c’est parti !

Le jeu offre deux niveaux de difficulté, pour les 3-4 ans (cartes bleues) et pour les 5 ans et plus (cartes jaunes). On pose le ou les tas de cartes près du plateau, chaque joueur choisit un pion et on peut commencer. Le premier à jouer tire une carte, la retourne et exécute l’épreuve indiquée. L’épreuve peut demander la participation des autres joueurs.

Il y a tout un tas d’épreuves, plus originales et marrantes les unes que les autres. Traverser l’aire de jeu avec un doudou sur la tête, passer entre les jambes des autres joueurs en rampant, imiter les pas de l’éléphant, lancer la balle au dessus de chaque joueur ou dans un panier, etc. Laisser l’enfant analyser et comprendre tout seul la carte est intéressant, ils voient assez vite l’épreuve demandée. Il faut parfois leur préciser la durée ou le nombre de fois qu’il faut réaliser l’action. On leur montre quand ils ne comprennent pas, dans l’esprit Montessori, on essaye de parler un minimum et de plutôt montrer l’exemple avant de les laisser faire à leur tour. Une fois l’épreuve terminée, il pioche une pièce en bois et la positionne sur la tour. Si la tour tient debout, le joueur va alors lancer le dé et avancer d’autant de cases qu’annoncées sur le dé. Si elle s’effondre, il ne lance pas le dé et reste sur sa case. Puis c’est au tour du joueur suivant, et ainsi de suite jusqu’à ce que le premier joueur passe la ligne d’arrivée. Si les enfants parviennent à positionner l’ensemble des pièces en bois sans que la tour ne s’effondre, bravo ! Tout le monde avance d’une case. Puis, 4 pièces de bois sont de nouveau empilées pour commencer une nouvelle tour.

On a joué, beaucoup. On s’est amusé, énormément. Maintenant que les enfants ne font plus la sieste (sauf quand ils sont vraiment fatigués), je crois que nous allons passer encore plus de temps à jouer aux jeux de société. Celui-ci est parfait car il leur permet de joueur, de se défouler et de beaucoup rigoler en même temps. Il y a des moments de calme où la concentration est nécessaire. Et on oublie assez vite l’idée de jouer pour gagner. La règle propose d’attendre que tous les joueurs aient franchi la ligne pour déclarer la partie terminée, j’aime assez cette idée. Et de ce que j’ai pu observer, lors de chaque épreuve, les enfants s’encouragent et s’entraident pour les réaliser. Exactement comme ils le font dans leurs classes à l’école, où la pédagogie Montessori est très utilisée, où l’observation des autres et l’entraide sont très présentes. Alors Gym Animo, on valide à 100% !

Jeux offert, merci à Bioviva et à Joséphine.

Suivez ces liens pour retrouver les autres billets du jour.

C’est mon fort ! chez Poupette World

Mago Magino chez Transylv’aines

Crazy batailles chez Le Monde d’OrZéWaLy