Blogosphère, Santé et solidarité

Défi Green Blog #Mai – Ma petite cup chérie

Me voici de retour pour le rendez-vous mensuel initié en janvier et lancé sur une belle idée de Marie et de son blog green, bio et beau. Ce mois-ci je vous propose de parler de ce qui nous concerne, nous les femmes, je veux bien entendu parler des règles. Il y a quelques semaines j’ai vu un reportage à la télé qui parlait des tampons et de tous les dangers que les femmes encouraient en les utilisant. Ce reportage était très bien fait car il abordait les problèmes sous plusieurs angles : médical, psychologique et économique. Il a eu du retentissement et on en a beaucoup parlé par la suite. Si vous ne l’avez pas vu, je vous conseille de le voir (en cliquant sur l’image si dessous vous trouverez le lien) parce qu’il mérite vraiment d’être vu, il apporte de nombreuses informations qui pour moi relèvent de la santé publique.

Tampon, notre ennemi intime ? France 5

Je ne porte plus de tampons depuis presque 4 ans maintenant. Après la naissance d’Amel et Isaq j’ai eu envie de passer à une protection plus naturelle. J’ai découvert l’existence de la coupe menstruelle grâce aux réseaux sociaux, de nombreuses personnes en parlaient, il y avait celles qui étaient pour, celles qui les utilisaient depuis des années déjà et celles qui étaient réfractaires. J’étais déjà utilisatrice de cup avant de me lancer dans l’aventure du Défi Green Blog, j’ai donc devancé pour une fois cette démarche en m’engageant à

Ne plus acheter de protections hygiéniques classiques

Convaincre mon entourage d’utiliser la coupe menstruelle

Mais la coupe menstruelle, qu’est ce que c’est au juste ?

C’est une protection hygiénique qui va être utilisée pendant la période des règles comme les serviettes hygiéniques ou les tampons. On l’appelle le plus souvent cup. Elle est généralement fabriquée en silicone de qualité médicale mais peut être aussi faite en TPE (élastomère thermoplastique) ou en latex. Il en existe de toutes les marques. La cup a la forme d’un petit entonnoir qui va être placé dans le vagin au moment des règles pour recueillir le flux menstruel. Il faut vider régulièrement la cup, la laver et la stériliser, le mieux est de la faire à la fin de chaque règles.

Les avantages de la cup

Le premier avantage est économique. Fini les achats mensuels de protections hygiéniques et les boites vides où il faut filer d’urgence en acheter. Le prix peut sembler élevé à l’achat (entre 20€ et 30€) mais il sera vite amorti, en quelques mois l’affaire sera réglée.

Le deuxième intérêt à utiliser une coupe menstruelle est écologique. Sur le principe du zéro déchet, là aussi le calcul sera vite fait. Si vous comptez le nombre de serviettes ou de tampons que vous utilisez à chaque cycle, vous comprendrez vite qu’avec la cup plus rien de partira à la poubelle.

Et bien évidement, après avoir visionné le reportage sur les tampons, vous vous rendrez compte que l’intérêt principal de la cup demeure sa différence avec les tampons en terme de santé. Le tampon absorbe et retient le sang dans le vagin alors que la coupe menstruelle lui permet de s’écouler. Les procédés utilisés pour blanchir le coton utilisé pour fabriquer les tampons font qu’ils sont remplis de substances toxiques et nocives. Beurk, on abandonne les tampons, vite !

Vendue dans un petit sachet en tissu, la cup se glisse facilement dans un sac à main et ne prend absolument pas de place. Plus besoin de prévoir un stock de protection à caser dans la valise avant de partir en vacances

Les débuts sont parfois déconcertants pour les utilisatrices mais l’habitude de l’insérer et de la retirer se prend très vite. Et les conseils donnés sur les notices sont très clairs, en les suivant à la lettre, tout se passera comme prévu.

Vendues en magasins bio, pharmacies et même en supermarché depuis peu, le nombre de marques de cup est assez conséquent, vous trouverez forcément celle qui conviendra.

Alors, la cup, adepte, curieuse, craintive ? Dites moi tout ! Et rendez-vous le mois prochain avec un nouveau billet #DefiGreenBlog

4 thoughts on “Défi Green Blog #Mai – Ma petite cup chérie

  1. Moi ce qui me freine pour passer à l’action (outre des règles quasi inexistantes, genre tous les 3 mois à cause/grâce à ma pilule), c’est surtout comment la choisir ? Y’en a tellement de différentes… Je me sens toute perdue !

    1. Je suis allée au plus simple, j’ai pris la marque qui était proposée dans le magasin bio près de chez moi. Après tu as plusieurs selon les marques, si tu as déjà eu des enfants ou pas par exemple pour la mienne. Sur certaines il faut couper la tige pour qu’elle soit vraiment ajustée. Je pense qu’il faut essayer avant de choisir. Mais par contre on ne peut pas rendre le produit si ça ne convient pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *