Livre, Test produits

La libraire de la place aux Herbes

J’aime les livres. Et cela depuis longtemps. Je me souviens de certains que je lisais enfant. L’un était un gros livre de contes et l’histoire du Roi Midas me fascinait. L’autre était une version de Boucles d’or avec une couverture noire. Au collège j’ai adoré ma prof de français de troisième et je me souviens de tous les livres lus au cours de cette année. J’en ai relu plusieurs fois avec plaisir, Au bonheur des Dames de Zola et Le Lys dans la vallée de Balzac. Au lycée, c’est L’étranger de Camus qui m’a marquée. Et depuis j’en ai lu plein qui m’ont émue, effrayée, attendrie, bouleversée. J’ai eu ma période Stephen King, ma période romans à la Bridget Jones, ma période Mary Higgins Clark, Musso et Levy. À un moment j’ai adoré les romans historiques. Quand j’étais enceinte des jumeaux je me suis prise de passion pour la lecture de romans sur le voyage dans le temps : Replay de Ken Grimwood, 22.11.63 de Stephen King ou Le voyage de Simon Morley de Jack Finney. Ma préférence va encore et toujours vers les polars, ces histoires un peu noires et pleines de suspense qui me font un peu ralentir ma lecture quand arrivent les dernières pages, de peur de terminer le livre et de ressentir la nostalgie du livre refermé. C’est ce que j’ai ressenti avec La Vérité sur l’affaire Harry Quebert. En ce moment je suis accro au romans scandinaves et islandais, j’aime l’ambiance froide et la distance entre le gens. C’est gris mais c’est passionnant. Et j’aime aussi les livres qui m’apportent un peu de fraicheur quand j’ai lu trop de romans policiers. J’aime passer à autre chose par moment, revenir à du réel, du joyeux, du coloré. Ces livres qui font du bien comme ceux de Virginie Grimaldi. Le livre dont je vais vous parler aujourd’hui est un de ceux-là.

Aujourd’hui parait La libraire de la place aux Herbes, un feel good book, un livre qui va faire du bien à tous les amoureux des livres. Son auteur, Eric de Kermel est journaliste et éditeur de magazines de nature. Il a vécu sa jeunesse entre le Maroc et l’Amérique du Sud avant de rejoindre la France où son port d’attache est désormais dans un coin de garrigue du côté d’Uzès. Père de quatre enfants, il met ses mots au service d’un engagement écologiste et humaniste.

La librairie de la place aux Herbes à Uzès est à vendre ! Nathalie saisit l’occasion de changer de vie et de réaliser son rêve. Devenue passeuse de livres, elle raconte les histoires de ses clients en même temps que la sienne et partage ses coups de coeur littéraires.

Elle se fait tour à tour confidente, guide, médiatrice. De Chloé, la jeune fille qui prend son envol à Bastien, parti à la recherche de son père, en passant par Tarik, le soldat rescapé que la guerre a meurtri, et tant d’autres encore, tous vont trouver les réponses à leurs questions.

Sous cette jolie couverture se cache un joli roman qui entraine le lecteur dans des histoires tendres, drôles ou tragiques, mêlant le récit personnel de la vie de Nathalie avec ses joies et ses doutes et les histoires de ses clients qui viennent parfois chercher beaucoup plus qu’un livre dans sa boutique. Quitter Paris, s’installer à la campagne et vivre de sa passion. L’envie actuelle de nombreuses personnes de mon âge, la mienne aussi. C’est certainement pour cela que ce livre m’a touchée et que je me suis bien vue à la place de Nathalie.

Quand les livres inspirent et aident à mieux vivre.

Eric de Kermel réussit à mêler tous ces personnages les uns aux autres, on les voit s’apprivoiser, se découvrir, se rapprocher, s’aider et s’aimer avec comme point central le livre, l’objet. Et c’est vrai que c’est le pouvoir fabuleux d’un ouvrage, il rapproche les gens. Il fait parler, débattre, on est d’accord ou pas sur le fait d’adorer ou de détester. On se les échange, on se les conseille. Certains livres sont des révélations à des moments clés de la vie de chacun, dans ce roman et dans la vie. J’ai beaucoup aimé ce pour toutes ces raisons.

La libraire de la place aux Herbes
Par Eric de Kermel
Préface d’Erik Orsenna
Éditions Eyrolles
224 pages – 14,90 €

Livre offert, merci à Aurélia et aux Éditions Eyrolles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *