Les Jumeaux, Test produits

En immersion chez Babilou

Il y a quelques semaines nous avons emmené les petits pour une matinée en immersion dans une crèche Babilou de Paris. Cette expérience a enchanté les enfants qui s’y sont sentis très heureux comme s’ils connaissaient bien les lieux. Nous avons pu voir comment évoluaient les enfants dans l’univers de la crèche et nous en avons retiré des choses qui vont nous servir au quotidien dans notre façon d’appréhender certains moments clés de leurs journées. Pour commencer je vais vous présenter Babilou, je vous raconterai ensuite comment s’est passée cette immersion pour les enfants et pour nous et enfin je vous montrerai comment nous avons mis en application quelques notions acquises ce jour là. Babilou est le premier réseau privé de structures d’accueil dédiées à la petite enfance. Qu’elles soient d’entreprise ou dépendantes des collectivités, Babilou c’est plus de 300 crèches en France, en Allemagne et en Belgique et près de 12 000 bébés/enfants accueillis quotidiennement.

babilou2

Adil est allé à la crèche, de ses 3 mois à l’été précédent ses 3 ans. Ce mode de garde nous a enchantés, il s’y sentait bien, y a appris plein de choses, a vécu des moments tendres, complices et s’est attaché à des personnes que nous revoyons encore régulièrement. Nous aurions beaucoup aimé qu’Amel et Isaq aillent également en crèche mais le sort en a décidé autrement et c’est finalement une bonne chose, vu comme ils sont heureux avec leur Nounou et comme nous apprécions tous les avantages qu’apportent la garde à domicile.

Immersion_BABILOU (5)

Depuis un an maintenant, Amel et Isaq vont à la crèche une fois par semaine et là encore c’est une expérience très enrichissante pour eux, pour nous. Ce sont peut être ces premiers pas dans la collectivité qui ont rendu leur immersion chez Babilou si naturelle, toujours est-il qu’ils s’y sont sentis très à l’aise et qu’ils ont pleinement profité de ces quelques heures de détente, d’amusement et de gourmandise.

babilou1Connaissant le système de fonctionnement d’une crèche, nous n’avons pas de tout été surpris par la première chose à faire en y entrant. À savoir, enfiler les sur-chaussures. Ce sont ces fameuses housses en tissu éponge que chaque personne qui entre dans la crèche doit enfiler sur ses chaussures pour éviter de salir tous les endroits où les enfants passeront leur journée. Pour cette immersion le blog a eu le privilège de recevoir des sur-chaussures personnalisés, sympa !

Une fois entrés, les enfants ont aussi retrouvé leurs habitudes, ils ont enlevé leurs chaussures et sont rapidement allés vers tous les ateliers qui leur étaient proposés. À la crèche, les enfants jouent, interagissent avec le personnel, les autres enfants. Ils mangent, dorment, expérimentent nouveautés, amitiés et parfois même les conflits. Ils sont encadrés par un personnel expérimenté à qui sont confiées diverses missions :

  • Favoriser l’estime de soi et la confiance en soi par la bienveillance, l’encouragement et la valorisation de l’enfant.
  • Respecter leur individualité et leur rythme personnel aussi bien dans les moments de vie quotidienne (sommeil, repas, soins) que dans les activités ludiques.
  • Favoriser et accompagner l’éveil des sens et la curiosité.
  • Assurer la sécurité physique et affective des tout-petits sont autant d’attitudes essentielles permettant aux enfants de bien grandir.

Il ne fait aucun doute que ce jour là, accompagnés et entourés de leurs parents, tous les enfants étaient à l’aise, jouant, mangeant essayant de nouvelles expériences d’éveil, ludiques et sensorielles. Et chose impressionnante, le calme régnait dan la crèche, seuls les parents faisaient un peu de bruit en parlant avec le personnel. Nous parlions en effet et nous avons appris plein de choses. Sur le développement de l’enfant par le jeu, de leur faculté à expérimenter et apprendre avec les objets qui le entourent.

babilou2 babilou5

babilou4babilou7

Les lieux sont chaleureux, le personnel adorable et tout est fait pour que l’enfant se sente à l’aise. Les jeux sont bien rangés, par type d’activité. Initialement utilisée comme dortoir, la salle de l’activité transvasement a rencontré un immense succès auprès de tous les enfants présents. Les nôtres adorent littéralement cette activité et je dois reconnaitre que ce n’est pas facile de leur proposer à la maison. Amel s’est éclaté à escalader la structure, Isaq à conduire cette belle petite voiture. Une salle est dédiée à l »éveil sensoriel, musique et lumières douces, textures originales, dans cet endroit, zen à souhait, les enfants peuvent ressentir tout ce qui les entoure, j’ai beaucoup aimé cette pièce.

Pour s’amuser, apprendre et comprendre les enfants n’ont finalement pas besoin de grand chose. Ils aiment grimper, transvaser, monter et faire descendre les objets, les transporter, rouler. Leurs sens peuvent être mis en éveil avec un minimum de jouets. Nous constatons souvent qu’ils s’amusent avec un rien et pourtant leurs chambres sont généralement occupées par une tonne de jouet dont ils se désintéressent rapidement, une fois passé l’attrait de la nouveauté. Imaginez un peu une chambre de jumeaux !

Ces derniers temps, les enfants (Adil y compris) ne jouaient plus beaucoup avec leurs jouets. La journée, avec leur Nounou ils s’amusent dans la salle de jeu, quand nous y sommes avec eux ils jouent également mais c’était rare qu’ils jouent seuls. Le déclic nous est venu après l’immersion chez Babilou. Ils avaient trop de jouets, ne sachant pas où donner de la tête, vers quel jeu se tourner, avec lequel s’amuser. Ils étaient, comme lors de nombreux moments, hyper-stimulés. Nous contribuons à cela en leur proposant toujours plus de jeux, plus de nouveautés, plus de livres à lire, d’images à observer. Notre visite de la crèche nous a fait prendre conscience qu’un rangement de la salle de jeu s’imposait.

Voici à quoi la salle de jeu avant qu’un petit rangement par le tri ne s’impose. Je vous accorde que la chambre n’était absolument pas rangée quand j’ai pris la photo mais on voit bien ici la multitude de jeux qu’ont les enfants et le joyeux bazar dans lequel nous baignons régulièrement. Même topo du côté de la bibliothèque, dans laquelle cohabitent les livres d’Adil, fragiles et que nous essayons de protéger et les livres qu’ils peuvent tous regarder.

rangement - 1 rangement - 2

Chaque caisse débordait de jouets. Dans les unes, des jouets d’Adil que nous avions gardés en pensant qu’ils serviraient encore. Dans les autres, des petites voitures abimées, à qui il manquait des roues ou des portières. Dans certaines, des jouets de bébé que nous conservions en pensant qu’ils plaisaient encore. Trop de jouets différents : dinette, personnages, petits animaux, trotteur, camion, poussettes, puzzles, duplo et autres jeux de construction, cubes en bois, instruments de musique, jeu de marché et caddie, playmobil, etc.

Sur les conseils des animatrices de l’immersion Babilou, nous avons conservé quelques sortes de jouets, en grande quantité. Il vaut mieux un grand nombre de jouets du même style qu’une multitude de jouets différents. Par exemple, pour transporter les jouets dans tout l’apparement, les enfants se contenteront des poussettes que nous avons conservées. Rangés à la cave le camion, le trotteur, le caddie. Ils jouent à la dinette mais très peu dans la cuisine, elle aussi rejoindra la cave. Rangés également tous les jouets appartenant à Adil avec lesquels Amel et Isaq ne jouaient absolument pas. Nous en avons rangés certains dans l’armoire et nous les ressortiront dans quelques semaines, un roulement de jeux est aussi une bonne manière de leur offrir de la nouveauté et du changement.

rangement - 6rangement - 7

Je ne vous cacherai pas que cet ordre me plait. #ManiaqueInside ! Mais nous devons reconnaitre une chose étonnante, c’est que depuis que la salle de jeu est rangée de cette façon, ils y jouent plus souvent et plus longtemps ! Nous avons fait le tri dans les livres. Certains seront donnés à l’école, d’autres via un site de dons entre particuliers. Le camion de pompier Playmobil n’est plus caché dans l’armoire et bizarrement il n’est plus autant objet de convoitise d’Isaq. Le résultat est assez bluffant, ils jouent même seuls dans la chambre et nous devons nous habituer à ces nouveaux moments de calme. Du côté du rangement, les enfants ne se précipitent pas encore pour ranger je vous rassure, ce serait trop beau, mais ils savent plus facilement retrouver la caisse dans laquelle ranger les différents jouets. C’est plus simple, plus facile, plus clair et c’est très efficace.

Le rangement par le vide ça me plait, profitons-en !

Merci au personnel de Babilou pour ce moment très sympa et à Mathilde de chez Kingcom pour l’invitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *