Blogosphère, Jeux et jouets

Du suspense et du rire avec Ali Baba [Mes jouets préférés]

Vous le savez maintenant, le premier et troisième mardi du mois je vous présente sur le blog des jeux ou jouets que les enfants (ou même les adultes) adorent. Ces billets réguliers sont un vrai plaisir pour moi car ils me permettent de partager avec vous les bons moments que nous passons à jouer, les nouveautés que certaines marques me permettent de tester et souvent les jeux auxquels je jouais étant enfant et cela est absolument formidable pour la grande nostalgique de l’enfance que je suis.

Cette idée est le fruit de Véro du blog Poupette World, courez lire ses billets elle a toujours de jolis jouets à présenter, des nouveautés, des surprises et des valeurs sures.

Aujourd’hui je vais vous parler d’Ali Baba, un jeu de chez Asmodée qui n’a plus grand chose à prouver dans le domaine du jeu pour enfants et pour adultes. Ce jeu, Adil l’avait reçu pour le Noel de ses quatre ans. Et nous y avons joué un bon nombre de fois. Nous l’avions un peu délaissé au profit d’autres jeux pour un âge un peu plus avancé et c’est maintenant au tour d’Amel et Isaq de jouer avec, pour notre plus grande joie. Eh oui, ce jeu là, les grands aussi l’adorent !

Ali Baba va au marché pour vendre toutes ses marchandises. Mais pour charger son dromadaire fou il va avoir besoin de ton aide !

Voici le pitch ! Ali Baba est un petit personnage qu’il faut déposer sur la selle du dromadaire. Avant de déposer Ali Baba et de commencer la partie, il faut préparer le dromadaire en enclenchant le mécanisme. Ça a l’air un peu compliqué au début mais on prend vite le coup de main. Il faut tenir la tête et la queue du dromadaire en même temps et les faire descendre en poussant jusqu’au click. La partie peut ensuite commencer !

Le but du jeu est simple. Il se joue à deux joueurs ou plus, à partir de 4 ans. Il faut mettre le plus de marchandise possible en chargeant le dromadaire. Mais attention à ne pas trop le faire bouger, s’il se met en colère il se relève et fait tout voler ! La boite contient un dromadaire, un personnage Ali Baba, une selle, 15 pièces marchandise et 20 cartes (15 cartes objets, 3 cartes bonus, 2 cartes Passe ton tour).

Le joueur qui a le plus mauvais caractère commence, puis la partie continue dans le sens des aiguilles d’une montre. Il pioche donc une carte et en fonction de cette carte il va, soit poser délicatement l’objet désigné sur la selle sans énerver le dromadaire. Il garde ensuite la carte de l’objet et emporte les points notés dessus. S’il a pioché une carte passe ton tour, il passe son tour (sans blague ?). Et si c’est une carte bonus, il empoche les points sans avoir aucun objet à poser, tranquille pèpère.

Si jamais l’objet tombe au moment de le poser, il faudra reposer la carte sous la pile et remettre l’objet avec les autres. Si jamais un autre objet déjà posé ou même Ali Baba tombe, il faudra aussi les reposer avec les autres objets et la partie continue.

Par contre, si jamais le dromadaire se fâche, se redresse et fait voler tous les objets, la partie est terminée. Le joueurs qui a fait sursauter le dromadaire a perdu. Les autres comptabilisent leurs points et c’est celui qui en a le plus qui remporte la partie. Si la partie se termine sans que le dromadaire n’ait sursauté, tous les joueurs comptent leurs points et c’est aussi celui qui en a le plus qui l’emporte.

Ali Baba est un jeu d’adresse qui demande du calme, de la précision et un peu de chance. Je ne vous cache pas que nous avons fait des parties entre nous une fois qu’Adil était couché et que nous avons mis du temps avant de réussir à charger complètement le dromadaire sans qu’il sursaute. Ça fait un peu de bruit quand le dromadaire s’agace mais on est prévenu dès la première partie. Ce jeu est robuste, le mécanisme résiste et ne nécessite aucune pile. C’est un jeu écolo ! Et puis le suspense monte doucement, on se sent fébrile quand vient notre tour et que la carte coffre fort apparait, c’est le plus gros objet à poser et si la place est déjà prise ça devient vraiment difficile. Et on sursaute forcément quand le dromadaire se redresse, même si on s’y attend. Je n’oublierai jamais le saut sur sa chaise qu’a fait Mamie quand nous avons fait une partie avec elle la première fois. Il avait sa place dans le Guinness book des records ! S’moquez vous, s’moquez vous, coucou Mamie.

Ali Baba c’est pour moi le vrai premier jeu de société qu’Adil a eu et pour lequel il a tout de suite montré un réel intérêt. Le but du jeu est clair à comprendre. Quatre ans c’est vraiment l’âge où les jeux de société deviennent intéressants, avec un vrai enjeu, un but et des règles précis, des gagnants. Isaq n’a pas encore quatre ans et pour lui l’éclate c’est de faire sursauter le dromadaire. Il est le plus heureux quand tous les objets s’envolent et pense qu’il a gagné la partie. Nous ne gâchons pas son plaisir, il est tellement rigolo quand il fait ça !

Pour lire les autres billets du jour, cliquez sur les liens suivants :

La maison de poupée Playtive chez Le Monde d’OrZéWaLy

Le jeu de cartes Diamoniak de Djéco chez Le Monde d’OrZéWaLy

Le loto sonore Soundtrack chez Le Monde d’OrZéWaLy

4 thoughts on “Du suspense et du rire avec Ali Baba [Mes jouets préférés]

  1. MDR pour le joueur qui a le plus mauvais caractère qui commence !
    ça me fait penser à Bourricot qu’on jouait étant enfant mais cette version est mieux avec les cartes et les points

Répondre à Nins92 Annuler la réponse.